Un choix très clair

C’est le moment de pivoter de la passée vers le futur …

Nous avons vu deux exemples de comment aborder le sujet du dérèglement climatique ces derniers mois. Le premier est celui du président des états unis. Le deuxième est celui du Ministre de la Transition écologique et solidaire de la France.

Le premier exemple est incohérent, très difficile à avaler et va pousser la planète de plus en plus vers le péril.

 

Mr Trump a retiré les Etats Unis de l’accord de Paris.

 

Il a fermé le robinet de fonds destinés à son agence de protection de l’environnement.

 

Il a insisté sur l’enlèvement de tout référence au réchauffement climatique sur les sites de son gouvernement.

 

Il a promu une renaissance du secteur de charbon malgré la résistance des leaders des grandes entreprises américaines, et le fait que les investisseurs ne veulent plus rien avoir avec ces centrales.

 

Sur le plan de l’environnement, des finances publiques, de l’emploi, de l’immigration, et de l’harmonie internationale, la stratégie de Mr Trump va n’apporter qu’un bilan négatif.

Le deuxième exemple rime parfaitement avec ce dont nous avons besoin à ce moment crucial dans l’histoire de l’humanité.

Mr Hulot a annoncé son plan pour le climat :

 

** augmentation de taxe sur le carbone

 

** objectif de neutralité carbone d’ici 2050

 

** diminution de la part de nucléaire de 75% à 50% d’ici 2025

 

** arrêt des centrales électrique à charbon d’ici 2022

 

** objectif de fin des ventes des voitures diesel ou essence d’ici 2040

 

Certes, il y a beaucoup de défis à confronter pour atteindre ces objectifs, mais au moins nous avons maintenant un plan qui attaque le problème le plus préoccupant de notre ère.

C’est un plan qui ne nous jette  pas dans la passée, mais plutôt il nous lance vers le futur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *